Cascade, épisode 51

Je ne compte plus les cascades je pense qu’elles font partie de ma vie. 

La dernière date de décembre. Pour bien finir 2016. J’étais à Lyon, heureuse de fêter dignement la prestation de serment de mon cousin devenu avocat. Le premier avocat de la famille je n’allais pas louper ça.

Palais de justice de Lyon, les nouveaux avocats aux côtés des anciens, photos classe sur les marches du Palais, mon cousin parmi eux, en robe avec ses gants blancs, j’étais fière et émue.

Et puis nous sommes allés déjeuner dans le Vieux Lyon, et c’est dans ce restaurant que j’ai ripé, avec des talons, pas si hauts que ça tu sais. 7 cm à tout casser. 

Mais cette fois, j’ai innové, j’ai voulu me retenir a un comptoir et c’est mon bras qui a pris cher. Le gauche, jai toujours une once de chance dans mes cascades. Je suis droitière.

Une cascadeuse chanceuse. Rien de cassé, ni de paralysé. Mais un mal de chien. Médecin, radio, re-medecin 8 jours après, passage express aux Urgences le 29 décembre. Et détrompe toi pas l’ombre d’un docteur Mamour, il devait être à Courchevel en famille.

« Mais oui mais c’est normale cette douleur, madame Blogdel, enfin vous avez une atteinte du plexus brachial. Rentrez chez vous, prenez du valium et reposez-vous. Ça va être long, va falloir être patiente. » Ah bah oui on a tous fait de médecine on sait tous ce qu’est une atteinte du plexus brachial. Désolée docteur.

Retour à la maison, pas de valium pour dormir, déjà que je me defoncait au Dafalgan codéiné, je limite la casse. 

Retour chez le neurologue, un mois après la cascade lyonnaise.

« Mais il ne vous aurait rien fait de plus aux urgences, vous savez ça va être long pour que votre bras récupère toute sa capacité motrice. »

Dans ma tête « C’est dingue ce mépris des médecins face aux urgentistes. » 

Avant de me rendre aux urgences (j’aime pas les urgences)  j’avais envoyé un SMS au neurologue pour savoir que faire face à la douleur omniprésente. Aucune réponse 48h après. Lui aussi il devait à Courchevel avec sa famille à deux encablures de docteur Mamour. Bref l’urgentiste comme son nom l’indique est toujours présent ».

Bilan neurologue : deux IRM prévus cette semaine, de la kiné, de la cortisone et 2 semaines d’arrêt. J’attaque la saison 4 de Downton Abbey, j’ai lu 2 livres, j’ai dormi et j’ai reblogué. 

Résolution 2017 : j’opterai pour des chaussures plates, des baskets, et pour les grandes occasions (le premier date par exemple, un mariage … ) des talons anti-dérapants savamment brevetés par le cordonnier. 

Et maintenant que j’ai un cousin avocat, prend garde à toi le cordonnier, le restaurant au sol glissant, Picard surgelés, parce que je pourrais porter plainte. Voir même contre mes parents parce que je suis un chat noir (de la cascade.)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s