2 ans déjà

Deux ans, ça passe vite finalement.

Parfois je me dis que c’est passé si vite que je n’ai pas vu mon Oscar grandir, que j’ai loupé un moment de son enfance, préoccupée par les paperasses du divorce, la vente de la maison commune, la recherche d’appart, l’entente pour un divorce à l’amiable avec une seule avocate, les longues discussions sur nos avenirs respectifs, avant tout et toujours dans l’intérêt de nos fils. Pas de guerre, pas de conflit, juste un couple usé par la routine, comme beaucoup.

20 décembre 2013, la décision est prise, on se sépare, puis viennent six mois de frénésie à tout gérer, bosser d’arrache pied et sortir sans compter, trouver un nid douillet pour mes kids et moi, faire comme si de rien était. Alors que je venais de perdre le fil de ma vie.

S’en sont suivies mes premières vacances en mum solo, dans ce sud-ouest que nous aimions tant. Pas évident d’oublier, de ne pas penser à ces instants fabuleux au bar sur la plage d’Hossegor, aux huîtres dégustées au bord du lac. Tout là-bas me faisait penser à nous. Et pourtant j’essayais de nous oublier, de  nous sortir de ma vie, cette vie devenue routinière et ennuyeuse avec un amoureux devenu un ami.

Retour de vacances, un mois en solo en août à Paris, pour la première fois je réalise que je vis seule. Oui je n’ai jamais connu la vie de célibataire dans un appart.

Une fois passée la frénésie des débuts de célibat, des soirées à la cool, des apéros improvisés, des plans c … et plus si affinités, la nostalgie des vacances, le déménagement, la maison à vider, le nouvel appart à décorer, je suis retombée, d’un coup.

Et j’ai découvert que LA SOLITUDE me pesait plus que ma vie de famille d’avant. Le plus difficile est d’apprendre à vivre seule, après vingt années en couple.

Des mois à apprendre à vivre en alternance, avec des enfants du vendredi au vendredi suivant. Des semaines sans eux, à profiter de ces instants précieux pour sortir, revivre, danser, rire, ne rien faire, traîner le soir devant un plateau TV, papoter sur Whatsapp et déconner sur les réseaux sociaux, faire du shopping sur un coup de tête en sortant du taff. Des mois à m’adapter à ce nouveau rythme : gérer le quotidien seule, speeder, consoler, câliner mes enfants tristes de voir leur parents désunis. Je crois que je le tiens ce foutu rythme et au pire maintenant j’ai compris je remets au lendemain certaines choses. Je procrastine.

Des vacances entre amis à Chamonix, à faire les cons, à skier, à celle en famille avec quatre enfants et deux mums en Toscane, à visiter l’Italie de Florence, à Sienne en passant par Pise et San Gimigniano, je me suis mieux organisée en 2016.

L’idée de voyager me hante sans cesse, les eaux turquoises de Turk’s and Caïcos m’appellent, l’Italie et sa dolce vita me fait rêver, la Thaïlande et ses iles fabuleuses me fait rêver.

Celle de reprendre l’écriture de mon roman également, en vue d’une publication chez un éditeur que j’ai rencontré récemment par hasard dans le cadre de mon activité pro, la vie fait bien les choses parfois.

En 2016, je vais m’atteler aux essentiels, à ce qui me plaît et fait de moi une mère et femme épanouie et inversement femme et mère épanouie.

Après de gros coups de blues, beaucoup de fous rires, des escapades à l’Ile de Ré, Poitiers, la Rochelle, Lille, en passant par Nice, la Sicile et la Toscane, j’ai découvert que le bonheur à 45 ans, c’était de profiter de ma vie, en pensant à moi. Seule ou accompagnée. Peu importe.

Je vous claque la bise, et joyeuses fêtes.

 

Publicités

3 réflexions sur “2 ans déjà

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s