aux larmes citoyens #JeSuisCharlie

image

Ce matin je me suis reveillée groggy. Quelques heures après j’ai decouvert l’horreur. La barbarie humaine de la fusillade dans les locaux de Charlie Hebdo, et de ce policier tué à bout portant en pleine rue, de ses blessés dans un état grave, de ses témoins sous le choc.

Choquée par la violence des images passées en boucle sur les chaînes de télévision, indignée face au terrorisme, outrée pour cette cruelle entrave à la liberté de la presse, flippée par l’amalgame que ne manqueront de faire de nombreuses personnes entre islamisme et terrorisme, j’ai mal à ma France.

Ma première pensée a été pour les familles des victimes, dans l’attente de savoir si leurs proches avaient survécu au carnage. Twitter faisait déjà defiler les noms des victimes alors qu’Elise Lucet employait encore le conditionnel sur France 2. J’imaginais leur angoisse.

Ma seconde pensée a été pour les journalistes, la liberté de la presse, ce métier que je voulais faire après mes études de communication. Ces hommes et femmes de télé, de presse écrite, de radio qui aiment leur métier, le font parfois au peril de leur vie dans le but de nous informer, dans un but satirique. Peu importe. Un carnage en pleine conférence de redaction, le message est clair.

Puis à tous les musulmans qui vivent en France et que d’aucun ne vont pas s’empêcher de stigmatiser comme des terroristes en puissance. Attisant la haine, alors qu’ils vivent au pays des droits de l’homme et du citoyen. L’Islam comme toutes les religions ne prône pas de tuer. Mais on aura du mal à faire taire la betise humaine au sujet de l’islamisme.

Puis j’ai pensé à la classe politique. Pitié ne vous tirez pas dans les pattes n’essayez pas de recuperer cet acte barbare. Unissez vous, le terrorisme est un fléau, les querelles politiciennes n’ont pas leur place en ce jour de deuil. Deuil pour la France, pour la démocratie, pour nous qui vivont en France, trouvez les coupables et laissez nous faire le deuil de ce 7 janvier 2015.

J’ai plus de mots pour finir ce billet, écrit à l’arrache sur mon smartphone, juste des larmes et de l’indignation face á ce monde cruel fait de barbarie et de violences et une énorme pensée pour toutes les familles des victimes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s