réforme des rythmes scolaires : lettre ouverte à monsieur le Député Maire de la ville où sont scolarisés mes enfants

Monsieur le Député Maire,

Par courriel aujourd’hui vous annonciez à vos administrés la difficulté que vous rencontriez à mettre en place les nouvelles activités périscolaires liées à la réforme des rythmes scolaires et votre volonté que nous parents contactions uniquement la direction de l’éducation de votre mairie pour toutes questions. Encore faudrait-ill que ledit numéro dédié réponde et que vos services répondent aux courries reçus sur l’adresse dédié reformedesryhmescolaires@ville-xxxx.fr

Par SMS depuis lundi, nous parents d’élèves apprenons chaque jour que la grève des animateurs des écoles de votre ville est reconduite et que nous devons nous débrouiller pour récupérer nos enfants à 17h15 en primaire et 15h45 en maternelle.

Aujourd’hui 25 septembre je m’étonne qu’aucune information émanant de vos services ne figurent sur le site internet de votre commune concernant les fameuses NAP, qui font grogner vos animateurs municipaux.

À l’exception d’une interview dans laquelle vous expliquez à vos administrés pourquoi vous n’êtes pas d’accord avec cette réforme, votre site internet ne donne aucune précision sur la réforme. Nous y apprenons au jour le jour la reconduction du mouvement du grève des animateurs sans plus de détail concernant l’avancée des négociations dont fait écho votre SMS du jour.

Aujourd’hui je m’interroge réellement sur la difficulté que votre commune éprouve à mettre en place cette réforme, si ce n’est par idéologie, je ne vois pas pourquoi une commune de 73 500 habitants dont le revenu moyen par ménage est de plus de 5000 euros net par mois ne pourrait mettre en place ces NAP (que vous ferez payer aux familles puisque tel est semble t-il votre choix) .

Même si je ne suis pas convaincue du bien fondé de cette semaine de 4 jours et demi pour nos enfants pour des questions de fatigue, je suis surprise que trois semaines après la rentrée scolaire aucune activité périscolaire n’ait encore été mise en place. L’école se termine désormais à 15h45 et nos enfants, avant la grève des animateurs, étaient livrés jusqu’à 19h à une garderie, dans la cour de recréation. Jusque-là pas de changement par rapport aux autres années si ce n’est qu’ils finissent 3/4 heures plus tôt.

J’ai conscience que toutes les communes n’ont pas les mêmes moyens pour mettre en place cette réforme et les activités qui en découlent. Si de petites communes ou des communes surendettées comme celle ou j’habitais l’année dernière ont réussi à mettre en place ces fameuses NAP sur le temps scolaire sans faire participer financièrement les familles, je suis étonnée que votre municipalité ait envisagé la possibilité de les mettre en place après 17h15, soit après le goûter et l’étude surveillée. D’abord parce qu’elles ne concerneraient pas toutes les familles. De plus parce que nos enfants finissent plus tôt. Quel intérêt ?

Après renseignements, d’autres villes, moins riches que la votre et de même obédience politique propose, une fois par semaine, le vendredi, de 14h30 à 16h aux enfants de s’inscrire à des activités périscolaires sans coût supplémentaire pour les parents.

Toujours sur votre site internet, j’ai bien noté que nous devions faire le choix de laisser nos enfants ou non après 15h45 et que les frais imputés en fonction du quotient familial étaient liés à cette réforme des rythmes scolaires. En revanche ne voyant aucune activité se mettre en place, mais le montant dudit forfait pour 4 jours d’étude et de garderie relativement élevé, j’ai bien conscience que je peux m’asseoir sur mon voyage à Turks and Caicos et le reprogrammer aux alentours de 2028. je me demande une fois encore qu’elle différence vous faites entre garderie et nouvelles activités périscolaires culturelles et sportives …

Toujours dans un souci d’équité je m’interroge sur l’intérêt de mettre en place ces dites NAP après 17h15 moyennant finance et me demande quels seront les choix des parents qui ne souhaiteraient pas que leurs enfants fassent ce type d’activité hors temps scolaire. Auront ils la possibilité de rester en garderie classique après l’étude ou devront ils les récupérer ?

De plus je ne comprend pas comment une municipalité comme la votre n’ait pu anticiper une telle réforme avant la rentrée des classes.

Espérant que vous allez trouver un compromis satisfaisant pour le bien être de nos enfants, avec les animateurs inquiets de devoir les gérer sans moyen et les parents d’élèves mécontents ainsi que la communauté éducative de vos écoles, je vous prie de croire, monsieur le Député-Maire …… Bla-bla-bla.

Missblogdel, mère de deux enfants de 7 et 10 ans scolarisés à l’école xxxx de la ville de xxxx

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s