passion sud ouest

3 semaines de vacances dans le sud-ouest, 3 semaines loin de Paris, du boulot. Après la semaine dans le Var et les Bouches du Rhône, je redécouvre le sud ouest, son ambiance, sa douceur de vivre et ses bons petits plats.

Le Gers, je ne connaissais pas, enfin à peine. Ici c’est comme dans le bonheur est dans le pré, la campagne est belle, vallonnée, il fait doux, les canards courent en liberté, les enfants gambadent, les villages sont magnifiques avec leurs petites ruelles et places avec des arcades et clochers.

Rien à voir mais je me laisse pousser les cheveux, je suis presque blonde, je ne me reconnais pas, je mange comme quinze, tout est bon dans le canard, je bois plus que de raison, je profite, je profite du bon temps chez ma mère, des moments en famille tous les 3, j’ai parfois l’impression d’avoir 15 ans et de retourner chez maman, de me laisser porter et en même temps je suis maman moi aussi et, je gère mes enfants seule pour la première fois, sans leur père à mes côtés.

Pour nos premières vacances tous les 3, je ne me débrouille pas trop mal, même si même si ce n’est pas simple tous les jours de gérer deux garçons qui font comme si tout allait bien, qui me disent que leur père ne leur manque pas. Moi je ne les crois pas. J’ai vécu loin de mon père j’avais leur âge, j’étais même plus jeune et ça laisse des traces. Je veux croire au bonheur tous les 3, je veux qu’ils soient heureux avec moi, avec lui et surtout surtout qu’ils souffrent le moins possible, je veux les voir s’épanouir avec des parents séparés mais heureux de leur nouvelle vie, avec son cortège de joies et de peines.

Cette année on ne change rień ou si peu, je file dans les Landes dimanche, ils vont retrouver leurs copainś, la plage, la piscine et moi cette ambiance du sud-ouest qui a bercé mes douces dix dernières années avec mon ex-mari. Pas un été sans y mettre les pieds, profiter des grandes étendues de sable fin et de l’océan, des tapas, de la sangria et des villages basques et landais. Une grande ola pour Guéthary, son bar basque, ses plages magnifiques qui me font penser à la Bretagne avec le soleil (pas toujours le soleil) la perle du sud-ouest, mon village préféré avant Saint-Jean de Luz, Hossegor et sa jeunesse dorée, ses boutiques branchées, son lac marin, ses bars à huîtres, ou MON petit bar les pieds dans le sable sur la plage blanche où l’on boit du Tursan rosé qui déchire, ou encore un peu plus au sud, un peu plus basque les ruelles colorées de Bayonne, les bords de l’Adour et les frontons de pelote basque.

Je ne vais pas te cacher que j’appréhende un peu, ce parcours nostalgique, un peu comme un pèlerinage dans ce doux sud-ouest qui a vu grandir mes enfants chaque été et mûrir puis dépérir mon couple, l’été dernier, dernières vacances ensemble avant la séparation. Je me suis jurée que l’année prochaine j’irai ailleurs, je dis ça tous les ans et j’y retourne à chaque fois avec cette année un brin de nostalgie supplémentaire.

Je vais y arriver, je suis forte, la vie m’apporte un peu plus chaque jour de satisfactions et je sais que j’ai fait le bon choix. J’en chie parfoiś, je ramasse pas mal en ce moment, mais elle ne me manque pas cette vie de couple routinière, ce traiń-train dans lequel je m’étais enfermée sans même m’en rendre compte. Ce qui est me déstabilise finalement c’est ce doux équilibre que nous avions trouvé pour nos fils et qu’il va falloir retrouver seule avec eux. Ils m’aident a aller de l’avant, ils sont beaux, plein de vie et je les aime même s’ils m’en font baver parfois. La vie est belle, c’est l’été. Et on ne lâche rien.

Billet dédié à mon copain twitto Laurent net tweet, qui vit les mêmes choses que moi au même moment côté papa ;))

Publicités

5 réflexions sur “passion sud ouest

  1. marieshani dit :

    Toi je t’aime de tendresse !
    Oui tu recréeras autour de vous cette bulle de sérénité familiale et oui tu leur as fait le plus merveilleux des cadeaux celui de leur apprendre qu’il faut se battre pour sa liberté et son bonheur quitte à tout remettre en question quand ça ne va plus…
    Oui c’est le plus bel héritage que tu pouvais leur donner ne pas se contenter d’être tranquille dans la vie et ne pas confondre confort affectif ou social et bonheur.
    Oui c’était ce qu’il fallait faire et même si les souvenirs émettent un peu ton âme dans ses Landes que vous connaissez si bien, c’est vous votre vie de vacances et les titres c’est important dans une enfance même si on les accomplit différemment, ils sont là, c’est intemporel et c’est rassurant de voir que mêle si la vie change, elle change pas complètement et les bonheurs d’hier reste les bonheur d’aujourd’hui et de demain !
    Des bisous salés au tiaré

    J'aime

    • missblogdel dit :

      Merci Marie. Moi aussi je t’aime de tendresse et j’ai hâte de te rencontrer. Tes mots de réconfort et ta présence permanente ici ou ailleurs font du 2.0 une très belle chose. J’ai franchi le cap, suis dans les landes et je m’y sens bien, dans cet appartement de famille qui a été source de grands bonheurs. J’y suis venue enceinte d’Oscar puis tous les étés avec mon ex mari. La vie continue, les enfants et moi même y avons nos répéres. Des bisous

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s