Missblogdel aux urgences, épisode 50 et toujours pas de George Clooney à l’horizon #WTF

Depuis des semaines c’est la course, la folie, le doux délire. Je t’ai un peu délaissé tu vois mais tu me manques toujours et je reviens te raconter ma life entre deux cartons car le déménagement approche.

Alors voilà comme j’ai pas grand chose à gérer en ce moment, j’ai opté pour un passage aux urgences, le deuxième en un mois, pas le premier de ma vie je me spécialise c’est pour faire un guide des urgences de la région parisienne, mais chut ça reste entre nous.

Certaines disent que j’ai voulu saccager un magasin Picard, je voulais rétablir la vérité, hein, diffamation j’écris ton nom. La vraie histoire c’est qu’en desperate mother dévouée, je suis allée chercher des glaces pour la pyj party de départ de mon grand nain.

Erreur de débutante par 30 degrés, j’ai lâché mes talons de 10 pour une bonne paire de tongs havanaias, non c’était pas un hommage au Brésil à quelques jours de la Coupe du monde de foot, je porte aussi des tongs parfois. Et quand mes petits pieds entongués se sont pris dans le présentoir métallique j’ai vu trente six chandelles et j’ai tourné de l’œil. Comble du comble chez Picard, il faisait 33 degrés, problème de clim dixit la gérante.

Quand j’ai ouvert un œil j’ai vu trois pompiers autour de moi. Pas un mais trois oui. Alors je t’arrête tout de suite, je démystifie le truc du pompier sexy moi j’ai vu trois pauvres gars qui me tâtaient le poul, auscultaient mon pied fou, et qui savaient à peine faire un bandage. Les beaux devaient être occupés ailleurs.

Ni une ni deux ils m’ont ligotée, oui ligotée madame, des fois que je m’échappe avec ma patte folle en souffrance. Et hop pinpon pinpon, en route pour les urgences.

Oui je sais, vu mes multiples passages aux urgences, d’aucunes sur Twitter pensent que je finirai avec un médecin urgentiste, pas chiant, plutôt beau gosse, ça bosse beaucoup t’es pas emmerdée 😉 celle qui a tweetée ça, se reconnaîtra je vais pas la balancer.

N’empêche qu’arrivée dans une espèce de cour des miracles, avec pas l’ombre de George ou de Marc Even. Ah si tu ne connais pas Marc Even t’as raté ta vie^^ en résumé c’est une bombardé, un chef de clinique en gynécologie voilà voilà, je te laisse googliser le spécialiste de la touffe des femmes. Et c’est aussi le type qui m’a auscultée dans un couloir des urgences gynécologiques car pas de box dispo alors que j’avais des yeux de panda, après un acharnement par une infirmière sur mes pauvres veines, que j’avais pleuré comme une madeleine, que j’étais totale naked sous une petite blouse avec des petits chaussons en papier aux pieds, je te laisse imaginer le degré de sexytude ce jour là.

Bref revenons à nos moutons, enfin mon aventure chez Picard, pinpon, pinpon, hôpital public, un peu de codéine pour oublier ma souffrance ou ce que je voyais, va savoir. Quand j’ai retrouvé mes esprits et j’ai pris l’option j’appelle un ami pour qu’il me sauve de cet enfer.

Coincée entre un vieux amorphe, un poivrot qui vomissait le sale alcool qu’il avait bu et un cocardé qui voulait le tataner et s’en ai pris aux flics qui l’avaient emmené, je me suis dis que les urgentistes faisaient un métier formidable, mais que moi j’avais une pyjama party qui m’attendait et des parents à la maison avec un peu de champ et de la tapenade ça devrait aller mieux.

Pas sur le pied la tapenade, j’avais déjà eu droit aux petits pois surgelés chez Picard. J’ai donc vu ledit ami débouler comme un messie dans la salle des urgences où je croupissais sans réseau et sans batterie, sur un petit siège roulant, devant un panneau annonçant minimum deux heures d’attente alors qu’on était au moins 40. Imagine un instant le cauchemar.

Au final je suis rentrée chez moi et le lendemain ma patte folle en souffrance m’a conduite à retourner dans une clinique aux urgences. Et la pas d’attente, pas de pochtrons et un bel urgentiste (oh ça va) et drôle en plus.

C’est vrai qu’il m’a annoncé qu’aux États-Unis avec un truc pareil j’aurais eu 20 ans de bouffe Picard gratuite et une maison. Mais là les pompiers, les urgences, pour un gros hématome l’urgentiste dont je tairai le nom, à trouvé que c’était abusé pour un gros hématome et un malaise lié à la chaleur. Ceci dit quand ils m’ont proposé la chambre froide pour que je retrouve mes esprits, j’ai refusé, pas envie de finir en lasagnes de cheval.

Allez je file je fais des cartons, des cartons encore des cartons !

Publicités

4 réflexions sur “Missblogdel aux urgences, épisode 50 et toujours pas de George Clooney à l’horizon #WTF

  1. Laurent dit :

    Eh bé ! Hier aux urgences de Cochin, j’ai eu droit à un bel infirmier dont on pouvait deviner le torse velu sous sa blouse, puis un charmant médecin étudiant qui m’a pas mal palpé 🙂 et assez peu d’attente, en fait.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s