vis ma vie de sportive, épisode 3 – même les capitons s’en souviennent

Et voilà le printemps arrive, même s’il fait moche et qu’on se croirait un 11 novembre, dis-toi que dans dans deux mois tu pavanes à moitié nue ou en doudoune sur la plage. Et d’un coup d’un seul, cette frénésie de sport (pas naturelle pour deux sous) ressort de derrière les fagots. Souviens toi de mes exploits de grande sportive, de ma carrière avortée en pro D2 de pilates ici et ici en number one du feldenkrais.

Là ça y est c’est décidé, je veux un truc violent qui décape sa mère sans trop d’effort, tout en musclant cuissots, ventre et fessiers. Quitte à suer autant que ça soit utile et tonifie mon body de desperate mother qui a eu deux nainś et préfère l’apéro au vélo ! C’est beau, ça rime en plus.

J’ai trouvé la perle rare, tiens si j’essayais l’aqua-biking, aqua bike, aqua cycling appelle ça comme tu veux c’est le nouveau truc « in the moove » pour tonifier ton body sans trop d’effort, mouhahaaa je glousse sur le sans trop d’effort, rien que d’enfiler mon maillot et mes splendides chaussons de piscine va en demander un. De Elle a Glamour en passant par l’Express, tout le monde en parle. Alors que Brad il en a fait et sué comme un chien il y 10 ans de cela,à l’Aquaboulevard de Paris. Qui a dit que Brad était un vieux beau qui entretient son corps ? Qui dit ça ?

En tout cas ça à l’air sympa et facile, l’aqua-bike. Pédaler dans la flotte, le tout en maillot (bah oui pas à oilpé) et en musique, et adieu capitons, cellulite et vilaines graisses disgracieuses, wouhalou je signe où ? Et attention please, la pub mensongère, dit qu’en un mois tu vois des résultats probants, et ça ça me plait, même si j’y crois moyen à la base, à moi le corps de déésse !

Alors voilà, ma charmante maman qui est une avant-gardiste notoire, m’a refourguée trois cours, dans un célèbre institut parisien dont je tairai le nom, mais après mon passage une plaque sera apposée. Prenant mon courage à deux mains, je devrais pouvoir tenir trois cours et te faire un résumé du style « j’ai testé pour toi l’aqua-biking et j’ai pas mourru, mes capitons s’en souviennent encore » !

On en reparle dans un mois, faut que je trouve le maillot adapté et des petits chaussons de pistache que j’imagine déja so sexy. C’est pas gagné. T’as vu comme je suis forte en teasing ? Hey tu crois qu’il faut un bonnet de bain ???

Publicités

4 réflexions sur “vis ma vie de sportive, épisode 3 – même les capitons s’en souviennent

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s