ce moment gênant …

Parce que ça nous est tous arrivé un jour de gaffer, petit tour d’horizon des moments gênants. N’hésitez pas à en ajouter dans les commentaires …

L’ostéo
Ne me dis pas que ça ne t’es jamais arrivée. Un matin tu pars sur les chapeaux de roue, t’as eu une nuit de merde parce que ton petit dernier à eu 39 de fièvre et que tu as navigué entre le flacon d’Advil et le Doliprane. Tu pars vite de chez toi. Et là tu te souviens que ce midi t’as rendez-vous chez ton ostéo préféré, celui qui là même qui fait des prises de l’ours. Et non seulement t’as du poil aux pattes, mais en plus t’as mis au mieux un ensemble dépareillé qui date de mathusalem, au pire un string ou un slip en dentelle blanche qui laisse apercevoir une touffa tout ce qu’il y a à a voir sous un slip en dentelle blanc enfin. C’est bien sûr le jour ou l’ostéo décide de te faire la prise de l’ours !

Les chutes ça fait toujours rire les autres
J’étais en Grèce dans un restaurant en longue robe de soirée. Je traverse tout le resto (très fière évidemment) pour aller au WC. Arrivée en haut des escaliers je prends mon talon dans ma robe et j’ai descendu toutes les marches sur les genoux et j’ai fini en vrac en bas. J’ai fait tellement de bruit que même les cuisiniers sont sortis pour voir comment j’allais …. Très grand moment !

Monique
Ce moment gênant où, il y a de nombreuses années, mon chéri (récent, à l’époque), me propose de venir faire un tour avec des copains. Je le revois encore dans l’encadrement de porte du local syndical de la fac où nous étions étudiants. Derrière lui, un couple : un ami de lycée à lui, et sa copine…mon chéri essayait vraiment de créer des liens entre eux et nous. On était déjà allés chez la mère de ladite copine, une fois ou deux. Il ajoute « Et on ira aussi voir Monique! » Et moi, biberonnée par les cassettes (oui les jeunes, des cassettes à bande !) des sketchs de Coluche que j’écoutais sur mon walkman (pour les jeunes : un Ipod mais plus gros qui sert à écouter les cassettes), je lance à la cantonade « Ah oui, Monique, 2 qui la tiennent, 3 qui la…! » Et le moment gênant arriva. Précisément celui où je me suis souvenue que le prénom de cette dame qui nous accueillait à bras ouverts était Monique. Oui, la maman de ladite copine. Honte et repli dans une grotte !

Condoléances
Christine C : dis donc MissBlogdel, tu peux regarder si tu as une casquette un peu pas belle chez toi, je l’ai oubliée lors de la soirée chapeaux et couvre chef, ma mère la réclame, elle appartenait (notons l’emploi du passé )à mon père, je sais c’est un peu bête ! Duchesse : rooh, si elle y tient ( la tête penchée = compassion ) MissBlogdel : pas de problème, il en a surement besoin ! Christine C : (regard vague) Duchesse : chuchotement – Euh, il est mort le brave homme… Grand moment de solitude j’avais oublié !

Dans le même genre « Je (pas moi cette fois) suis un jour allé présenter mes condoléances à un ami pour la mort de son père. Il m’a remercier en me faisant remarquer qu’il était très touché, surtout 18 ans après le décès de son père. C’était une homonymie parfaite dans la même ville.

Félicitations
Et c’est Stéphanie qui félicite une amie d’enfance croisée dans sa ville paumée) parce qu’elle voit un gros bidon… et qu’elle te précise que le bébé à déjà 3 mois :D. Pas très drôle, mais véridique. Dans le même esprit le boucher de la femme de mon cousin Lui : alors c’est pour quand ce bébé ? Elle : il est né y’a six mois 

Le petit message à un collègue
Une amie téléphone à une collègue, lui laisse un message sur son répondeur avant de raccrocher et lui pourrir la gueule d’un « mais quelle est conne, cette gourdasse …. ». Sauf que le téléphone était mal raccroché et que la conversation a été enregistrée.

Dans le même esprit, je (moi Missblogdel) parle à un collègue au téléphone, je crois avoir raccroché et je le gratifie d’un « mais quel connard ce mec » et là j’ai un doute m’a t’il-entendu. Voilà voilà après tu rases les murs !

Merci pour vos contributions : Duchesse (nouvelle venue sur ce blog, ma pote depuis des lustres, on l’applaudi bien fort), Wonder Brunette, @leeka, Alberte de Londres et Le Loup Phoque.

Publicités

2 réflexions sur “ce moment gênant …

  1. Odile de Barge dit :

    Repas chez les parents d’un copain. Premier contact avec eux, adorables, serviables, charmants. Après le café le copain veut qu’on aille voir son nouvel appartement dans la campagne, on part avec une seule voiture, la mienne.
    Le pote traine un peu à s’installer, sa mère est en place depuis un petit moment. Je lance un retentissant « Allez en voiture Simone, on va être à la bourre » et là j’entends une petite voix dire « Mais je suis là moi, c’est F. qui nous retarde »
    Oui y avait combien de chance qu’elle s’appelle Simone la mère de F ? Hein ?
    Et au lieu de m’écraser j’ai bien entendu creusé en expliquant que jamais je ne me serai permis de l’appeler par son prénom etc etc.
    Bon maintenant on en rigole et on s’appelle effectivement par nos prénoms mais 17 ans ont passé 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s