ou il est question d’anonymat

Poser des mots sur la toile, se livrer un peu plus chaque jour et ne rêver que de rester anonyme. La contradiction du blogueur qui ne veut pas que ses amis ou sa famille pénètrent dans son jardin secret c’est drôle, non ? On écrit pour être lu mais on se tâte à le dire au monde entier et surtout à ses proches.

Et puis un jour, au détour d’une conversation on balance « oui j’aime écrire, j’ai un blog », les gens s’intéressent ou pas, tout dépend des gens.

Et puis c’est au tour de ma mère de découvrir par hasard suite a une synchronisation des contacts sur mon téléphone mon compte Facebook de blogueuse, celui qui ne laisse pas de place à l’illusion, avec un compte de blogueuse et des amis blogueurs. Et la c’est comme si t’avait 15 ans et que maman trouvait ton journal intime. Tu ne veux pas d’elle dans ta vie secrète faite de rires, de joies, de peines, de maux avoués plus facilement à des inconnus qu’à tes proches. Tu ne l’acceptes pas dans ta vie parallèle, elle ne pose pas question, l’affaire est close !

Quand j’ai posté le billet sur mon père, j’ai eu envie de lui dire, de lui envoyer le lien, parce que c’est une preuve d’amour, un billet pour l’éternité, pour la postérité, et que mon père est un des hommes de ma vie. Et puis j’ai mis ça de côté et je lui ai jamais parlé, il aurait été fier pourtant de ce vibrant hommage. Un jour peut être je lui dirai !

Je parle aussi souvent de mes amies irl, celles qui me rendent la vie plus douce, celles qui me font mourir de rire, celles avec qui je partage de belles choses depuis des années et elles ne savent pas ou peu sont au courant de ce Blogdel sur lequel j’écris depuis bientôt deux ans.

À côté de ça l’anonymat est illusoire, avec Twitter j’ai rencontré de nombreux blogueurs, certains connaissent ma vraie identité, ont mon portable et pourtant avec eux je n’ai pas de gêne pas de retenue. Comme si le virtuel partagé ensemble préservait cet anonymat éphémère !

Publicités

4 réflexions sur “ou il est question d’anonymat

  1. sheilyparisienne dit :

    J’ai longtemps hésité avant de mettre une photo et de ne plus utiliser de pseudo, mais finalement j’ai sauté le pas quand j’ai réalisé que l’anonymat que j’entretenais n’était pas fait pour tenir ma famille et mes amis à l’écart, mais simplement parce que la toile m’effrayait ! Et puis je l’ai apprivoisée et j’ai osé dévoiler mon identité.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s