au delà des mots

Derrière vos mots se cachent souvent des maux, des souffrances enfouies ou visibles au premier coup d’oeil, des vies difficiles et plus rarement faciles. Certains sont là pour exorciser le mal-être de leur existence, d’autres pour rire ou faire pleurer, se consoler ou rêver à une vie meilleure. J’aime vous faire rire, je n’aimerais pas vous faire pleurer, c’est pas dans ma nature. J’ai longtemps pensé que le bonheur était dans le tweet, la recherche du mot juste, aujourd’hui j’en reviens de cette vie 2.0 trop chronophage.

Je suis devenue accro à Twitter, vivre sans me parait inconcevable. Parfois c’est un peu comme une drogue et ça m’enivre, parfois je me sens moins à ma place, moins à l’aise au milieu de ces 140 mots qui sonnent creux dans ma tête. Peut-être une crise passagère à l’approche des 50 000 tweets, le cap passé des 800 abonnés, j’ai besoin de prendre l’air. Une fois j’ai disparu 24 heures, j’ai reçu des messages, ça m’a fait plaisir et drôle à la fois. Faut pas qu’on s’attache, on est pas dans la vraie vie quand même, même si certains en font partie désormais. 

Je me suis enfin décidée à faire un break avec twitter depuis hier, pour quelques heures, jours ou plus je ne sais pas encore … pour mieux repartir.

Hasta luego !

Publicités

7 réflexions sur “au delà des mots

  1. Gaëlle (@MotherGa) dit :

    Twitter j’y suis, sans vraiment y être, comme les blogs que je suis et que je ne commente que très rarement, par flemme, par pudeur, par manque de temps, peut-être un peu tout à la fois.
    J’ai relevé ton absence hier et même failli demander de tes news, et je me suis ravisée.
    Car Twitter c’est aussi pouvoir disparaitre quand bon nous semble, sans avoir de compte à rendre à personne, car comme tu le dis si bien, ce n’est pas la vraie vie.
    C’est une parenthèse parfois enchantée par ce qu’elle nous apporte, nous apprend, parfois chiante et faite de redondances, où peuvent naitre de véritables amitiés, et où l’on ne raconte pas que des conneries… Mais pour moi cela reste une parenthèse.
    Je comprends ton envie de faire clic * Off, et continue de te lire ici 😉 Bonne pause à toi !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s