Twitter, mon blog, ma mère, mes amis

Cette semaine, j’ai lu trois tweets, comprendre statut Twitter en 140 signes, et j’ai immédiatement pensé la même chose. Pas évident de concilier twitter et ses amis de la « vraie vie » même si via Twitter ou le blog j’ai fait de merveilleuses rencontres et que certaines personnes sont devenues de vrais amis depuis. Va en parler à ma mère tiens !

Les tweets de @Fanette__
– « Mes amis IRL devant qui je n’ose pas évoquer les amis que j’ai connu via les blogs ou réseaux sociaux. »
– « Mais tu l’as connu comment ? Euh alors disons euh j’avais un blog et puis euh… Je ne peux pas le dire. Je vois la lueur dans leurs yeux. »
– « J’assume pas du tout en fait. Ou alors, j’ai trop une vie IRL. »

Alors pour commencer j’ai plus jamais osé dire depuis 5 ans à mes amis IRL que j’avais un blog. La seule fois où je l’ai fait, j’écrivais sur un blog collectif. J’avais mis les petits plats dans les grands, j’avais choisi le moment entre le fromage et le dessert pour avouer a MA MEILLEURE AMIE que je connais depuis plus de 20 ans que j’avais un blog. Devant son enthousiasme légendaire « ah bon y’a des gens qui te lisent, y’a des gens qui sont intéressés par ta vie de merde et tes petites histoires que tu racontes sur la toile avec tes deux autres copines, c’est dingue quand même ça, je me demande quel intérêt il trouve à lire et revenir. Tu ferais mieux d’écrire un livre, une vraie fiction. » Du coup j’avais du recommander un deuxième café et une poire pour faire passer la pilule. Non je déconne mais c’est bien de se sentir soutenue par ses proches ça fait drôlement plaisir.

Comme je ne m’arrête jamais sur un échec, j’avais tenté ma chance auprès d’une pote depuis 10 ans en me disant que peut-être elle me comprendrait. Ah ouais sympa ça t’écris. Toi t’as toujours aimé écrire. Comme elle aurait dit tu pars en vacances cet été mais pour le coup elle avait l’air jovial, ceci dit elle est joviale pour tout, elle. Et elle avait même ajouté Tu me files l’adresse je regarderais. Et puis plus rien, jamais un mot sur mon blog, NADA, QUE DALLE, RIEN DE RIEN ! J’crois que y’a pas pire humiliation. Moi une fois une nana m’a fait lire ses poèmes de daube et j’ai fait pareil, je m’en veux c’est vilain le silence.

Tu penses bien que depuis ces tentatives, je garde le secret de mon blog bien au chaud, en gros mon mari, trois copines dont deux blogueuses et mes enfants savent que je tiens un blog. Mes fils disent « il est chouette ton bloc« . Et je me dis que quand je serai riche, célèbre et influente, mes copines diront qu’elles me connaissaient depuis toujours.^^

Pour Twitter, c’est différent, j’ai pas eu le choix. Faut dire qu’à force de live-tweeter bourrée en soirée on se fait répérer. Un soir, en plein dîner entre amis IRL, de ceux que je connais depuis le lycée, mes plus proches potes, Brad a lancé « bah oui missblogdel elle tweete et elle fait plein de rencontres, des apéros, des déjeuners, des diners« . Là, j’ai vu quatorze paires d’yeux braqués sur moi comme si j’avais annoncé que j’allais partir vivre dans un couvent de carmélites au fin fond de la Creuse. Autant dire sept personnes inquisitrices qui me tombent dessus avec un flot ininterrompu de questions « comment ça tu rencontres des inconnus ?« . Et là j’ai bien essayé d’éluder le sujet mais j’ai vu que je passais pour la dingue de service et que ne pas répondre serait pire. Y’en a même un qui a du balancer un « mais ça te suffit pas de nous voir nous, on à déjà à peine le temps de se croiser comme on voudrait avec ton emploi du temps de ministre ? ».

Puis est venu la question fatidique, et là j’ai vu la lueur dans leurs yeux dont parle @Fanette__ « mais mais, mais comment vous rentrez en connexion ? » Euh évidemment là, sans vouloir passer pour une barge, comment avouer qu’on a des débats hautement philosophiques sur Twitter. Alors elle tu vois je l’ai connue en parlant du dernier vernis OPI corail qui déchire sa race, si tu sais Apéritif il s’appelle, arf et lui et elle c’est le mojito qui nous a rapprochés on en a bu des virtuels avant de se donner rendez-vous pour tchiner en vrai dans un bar, et lui oh trop drôle, on s’est connu en live-tweetant la deuxième saison de l’Amour est dans le Pré, 2 mois intensifs à attendre avec impatience le lundi soir pour LOLer sur Nina et Jean-Claude, et lui tiens il lisait et il commentait mon blog, on a parlé nains pas de jardin hein nos enfants, on a même pensé les enfermer dans la cave en bons parents indignes pour boire en toute quiétude. La liste est non exhaustive bien sûr mais tu vois tous ces gens je les ai rencontrés en vrai et certains font désormais partie de ma vie au même titre que les autres.

Là en posant les mots sur le papier, je visualise mieux le décalage avec mes autres amis, ceux de la « vraie vie d’avant les blogs et les réseaux » comme j’aime dire. Comment leurs dire ? Et toi qui ne connait pas Twitter tu te dis cette femme est folle, internons là d’urgence. Evidemment si t’es aussi adepte de la secte étrange woueb, Twitter etc … tu souris bêtement devant ton écran d’ordinateur ou de smartphone, question d’habitude.

Publicités

45 réflexions sur “Twitter, mon blog, ma mère, mes amis

  1. Emmanuel dit :

    Voilà, question d’habitude. J’ai aussi totalement séparé l’IRL du web. Le point d’orgue ayant été ma lubie de créer un blog collectif avec des amis IRL de 20 ans. le dit blog collectif qui a bien failli nous fâcher pour de bon. Vivons heureux, vivons cachés.

    J'aime

  2. Steph dit :

    Ne pars pas dans un couvent de carmélites au fin fond de la Creuse ! Tu vas trop nous manquer et bouare sans toi… ça sera trop triste 🙂 Très bon week ma poulette

    J'aime

  3. Anna E. dit :

    J’en parle pas, c’est plus simple. (Sauf mes parents qui lisent mon blog et le kiffent) (hé ouais :D) (et des fois je fais des best-of de blagues Twitter au copain, mais il me regarde quand même bizarrement quand je lui parle de guerre des blogs ou de twitclash)

    J'aime

  4. Doc Arnica dit :

    Mes amis IRL me prennent pour une douce tarée de tweeter! Se demandent ce que j’ai de si intéressant à raconter ! Plusieurs réflexions m’ont appris à rester discrète sur le sujet! Je ne blogue pas (encore) mais si jamais : motus! Il est tellement rare de pouvoir partager les émotions comme sur tweeter ou sur les blogs magnifiques que je lis régulièrement ! Biz!

    J'aime

  5. desfraisesetdelatendresse dit :

    Bah tous mes amis savent 🙂 sans trop d’incompréhension je crois. Et même de l’intérêt. Pour preuve les amis qui lisent mon blog et n’avais jamais lu de blog avant. Je plussoie aussi le +Twitter+accélérateur de rencontres+ j’ai souvent fait de chouettes rencontres via Twitter. Et même du boulot un jour.

    J'aime

  6. Godai Yusaku (@__Yusaku) dit :

    ha ha ^^ je crois que j’ai reconnu quelqu’un…

    C’est marrant cette séparation que vous marquez tous entre IRL et les activités webesques …

    Moi dans la mesure où on se rencontre en vrai, je sépare pas les deux. En revanche il y a clairement une différence entre les twittos rencontrés IRL (qui entrent donc dans ma vrai vie) et ceux qui restent derrière les internets.

    C’est plus une séparation « vrai gens » VS « pseudo qui parle »

    J'aime

  7. Cécile Une Quadra dit :

    Moi des gens IRL savent que je bloggue mais ne connaissent pas l’adresse, savent qu’avant les blog j’avais un site ou je montrais mes photos et un autre où je partage ma généalogie, ceux là ils connaissaient l’adresse. Le blog je ne leur ai jamais donné (il ne me l’ont pas demandé non plus) parce que je veux pouvoir écrire tranquillement.
    Beaucoup savent pour FB, certains membre de ma famille (la jeune génération) faisait même partie de mes amis, jusqu’à ce qu’il me « chient dans les bottes » j’ai viré tout le monde (sauf 2 exceptions ultra cools) pris mon nom de blog fait disparaitre mon nom réel et hop le tour est joué, si je veux inviter des gens que je connais IRL sur FB je suis très prudente.
    Twitter je ne l’utilise plus beaucoup mais oui beaucoup savent que j’ai « joué » à ça même des collègues de boulot, mais pareil je twitte « à couvert » en fait j’ai toujorus beaucoup cloisonné les amis IRL, le boulot et les net connaissances, qui parfois passent IRL. Sans doute parce qu’avant le net, y a une bonne quinzaine d’année, j’avais déjà des amis que j’appréciai beaucoup pour diverses raisons mais qui ne se supportaient pas.
    En fait jusqu’ici dans l’ensemble je n’ai pas eu de retour désagréables du réel sur mes activités web et inversement (à part la famille mais elle je l’ai pas choisit). Certains ne comprennent pas ce que c’est, comment ça marche, quel est l’intérêt, mais comme ils sont habitués à ce que je fasse des trucs bizarres ils se disent que c’est une de mes loufoqueries de plus et voilà. J’ai peut être du bol ou c’est une question d’âge, quand on approche le demi siècle on est peut être plus zen face aux trucs étranges que les gens qu’on apprécie et connait depuis une vingtaine d’année peut faire ? Ou alors c’est qu’internet et ses différents réseaux and co leur passe tellement au dessus de la tête que bon voilà quoi… 😉

    J'aime

    • missblogdel dit :

      Oui je crois que le décalage vient juste du fait que mes amis d’avant sont a 10 000 lieux des réseaux sociaux et des blogs. Après je les aime comme ils sont. Pas besoin d’être geek pour faire partie de ma vie.

      J'aime

  8. béa dit :

    p’taing mais c’st exactement ça !!!tout pareil. AU mot près si si je te jure !!!
    On est incomprise(s)
    Mon mec me dit  » je te supporte déjà IRL je vais pas en plus lire ton blog

    dans mes bras miss !!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s