et moi je tricote ?

C’est drôle j’ai comme l’impression d’avoir déjà rédigé un billet dans ce goût là des millions de fois depuis que je blogue ici ou là. Chaque hiver c’est là même depuis 7 ans. Un nain malade, ça tombe toujours mal, jamais le jour ou tu n’as rien à faire que le crampon te fait une fièvre à quarante !

Evidemment, si pour moi ça n’arrange pas mon agenda, pour celui de ministre de Brad c’est toujours la poisse, ça peut tomber le jour :

1. du comité mensuel de direction et en tant que membre imminent du Codir, ils ne peuvent se passer de lui (dois-je te préciser que je participe aux comités de direction également mais seulement en guest-star sur une partie de la réunion et que si je ne suis pas là ils pleurent mon absence ou on s’en fout ?)

2. de son rendez-vous avec SAS Prince Albert (désolay je n’ai pas ce genre de relations professionnelles, moi j’ai rendez-vous avec Monsieur Albert du club d’aviron et ça se reporte même au dernier moment !)

3. d’une réunion au sommet avec la Reine d’Angleterre (là je ne fais pas encore les Reines, elles font de l’ombre à mon diadème)

4. de son déplacement en province pour un colloque dans lequel il parle (là j’avoue je baisse les bras, je ne parle jamais et encore moins dans un micro, je suis associable mais je me soigne)

En même temps, rien de bien anormal, je ne viens pas là pour geindre juste constater le quotidien de nombreuses femmes. Et puisque je passe mes journées à brasser du vent avec des sportifs ou des intermittents du spectacle ça ne porte pas à conséquences hein ! On va voir les choses comme ça.

Et puis le jour ou j’aurai rendez-vous avec Marc Lièvremont à Auckland pour lui raser sa petite moustache ridicule ou avec Benjamin Biolay pour chanter en duo sur une scène de renom, on revisitera le congé enfant malade pour le père ou on embauchera une gouvernante.

En attendant, dès 7h 30, j’ai booké le médecin, couru à la pharmacie, shaké l’orelox, supporté un nain en délire puis en baisse de tension, tenu la bassine pendant qu’il vomissait, répondu à mon portable pro (pas en même temps que la bassine je vous rassure), envoyé des mails (ça depuis 22h30 hier soir pour gérer le quotidien de mon activité de vendeuse de rêve au Badaboum), smsé la baby-sitter pour qu’elle ne récupère qu’un enfant à l’école et pas deux, appelé mes parents à la rescousse pour demain, et même tweeté et posté un billet.

Que demande le peuple ?

EDIT : le premier qui parle salaire, je lui crève un oeil. Z’êtes prévenus ! Et je bénis le télé-travail.

Publicités

9 réflexions sur “et moi je tricote ?

  1. MotherGa dit :

    Mais comme ça me cause ! Je viens de me taper trois jours non stop avec une gastro pour la grande, la miniature qui avait décidé justement de re manger la nuit, le petit mec à gérer quand même, school, devoirs, sport pendant que mon Jules était en déplacement ! Mais bon, vais pas me plaindre hein, le congé maternité c’est fait pour ! Vivement le taf !

    J'aime

  2. Lola SurLaToile dit :

    Mon Homme a le même genre d’agenda que le tien (d’homme), mais quelque part j’ai du bol, parce que les grosses crises d’organisation pour cause d’enfant malade (hospitalisation, exclusion pendant 1 semaine ou + du mode de garde etc…) pour l’instant, c’est tombé sur ses reliquats de congés… genre il pense qu’il va buller à la maison devant les Spécialistes Rugby ou des films d’action américains, et paf ! de corvée troll.
    Du coup, à moi de m’arranger avec le télétravail (et le largage de troll sous doliprane) pour les petits bobos/maladies 🙂

    J'aime

  3. Cécile -Une quadra dit :

    Ma naine a été surtout malade ses 3 premières années, période où j’étais en recherche active d’emploi, sauf 2 à 3 jours toutes les 2 semaines environ 😉
    Puis ouf y a un gros calme parce que elle est à l’école où si on manque faut rattraper les leçons et moi j’ai repris un job où on préfère que je sois assise derrière mon bureau même si c’est pour peigner la girafe que chez moi à soigner une naine. et puis jusqu’à ses 7 ans le papa était à la maison en recherche active de travail aussi, donc c’est devenu le doc de la maison, sauf que parfois ben ça tombait le jour d’un entretien d’embauche ou chez Paul Emploi…
    Depuis que nous sommes de nouveau actifs tous les deux c’est un peu chacun son tour, en fait tout dépend du nombre de jours enfants malade qu’il nous reste et ensuite on avise en fonction du salaire horaire, et chez nous c’est lui qui perd puisque je suis plus payée 😉 Mais y a parfois des impératifs et on saute un tour, en tout cas c’est pas toujours le même qui s’y colle et tant mieux…
    Mais je vous rassure, il fait pas le ménage ni la bouffe, mais la lessive et SON repassage oui

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s